Jean-Luc Guionnet
Accueil > Radio | Scène | Image > Radio > Enquête en hauts fonds

Enquête en hauts fonds

¬ Radio | Scène | Image ¬ Radio

titre documents joints


Jean-Luc Guionnet & Eric La Casa présentent
ENQUÊTE EN HAUTS FONDS - nuisances, conditions, milieux

Présentation
L’émission part d’une hypothèse : vivre dans le bruit oriente la pensée (on pourrait ajouter : comme de vivre sur une île ou dans une roulotte), imperturbablement et impartial dans la façon, qu’il s’agisse du périphérique ou du ressac, ramenant pourtant inévitablement avec eux leur charge symbolique et imaginaire — partie prenante du bruit. Nous nous proposons d’aller éprouver sur place comment a lieu cette influence : d’écouter ce bruit vécu au quotidien et d’entendre la parole qu’il suscite. En contrepoint, les auteurs, chacun à leur façon, témoignent de leur expérience du “ bruit de fond ” comme praticiens (de la prise de son et du documentaire pour l’un, de la musique et des arts plastiques pour l’autre, se retrouvant tous deux sur la composition).

"Il y a un bruit. Il y a un grand bruit qui dure. Un bruit qui vient. J’entends un bruit, si vous ne l’entendez pas ce n’est pas grave. Je me vois mal me mettre à 15 mètres de haut sur un poteau métallique étroit à drapeau qui tangue pour voir ce qu’il y a à l’horizon. J’entends un bruit lourd de sens continu gros grand persistant - s’il y a un bruit c’est qu’il y a un moteur - il n’y a pas de bruit sans moteur. Mais alors un moteur gros grand continu persistant. Un bruit peut venir d’une plaque mais alors grande, étendue. Je ne dis pas ça pour moi, si j’entends un bruit, c’est qu’il y a un risque qu’il y ait un bruit. Nous parIons ici de la situation. C’est pour parler de la situation qui est très réaliste-élastique. Le bruit continu est grand quelquefois. Il est, il me semble, un peu plus grand et un peu plus petit à certains moments, c’est ce que j’entends, cela me plait de l’entendre quelquefois de cette façon, comme ça je dis il grésille, je peux dire alors en l’entendant qu’il a changé qu’il y a alors un bruit qui grésille. On ne sait pas ce que c’est, c’est résistant, on ne voit pas bien, mais ce n’est pas loin, on entend rien mais un bruit, […]"
C. Tarkos, "Pan"